L´identité et la transformation

2012-11-20 16.20.56L´identité

Les organisations éprouvent moins de difficultés à décrire les comportements rendant compte de leur identité, que ceux rendant compte de leur transformation.

La transformation

Les dirigeants comprennent mieux l´état (identité) que la dynamique (transformation). Le premier est plutôt présenté par le dirigeant sur un plan cognitif-logique, tandis que le deuxième doit être plutôt représenté (ou joué) sur un plan émotionnel-affectif. Le premier confronte le dirigeant avec le phantasme de diriger un système où prédomine l´équilibre stable, car la stabilité le situe dans le prolongement de son pouvoir actuel; tandis que le deuxième le confronte avec le phantasme de vivre dans un système où prédomine l´équilibre instable, car ce dernier le confronte davantage avec sa compétence (ou incompétence) en tant que leader.

L´état est à la carte ce que la transformation est au territoire. Les états (identités) nous mettent plutôt en rapport avec l´ordre (institutionnel), tandis que les transformations nous mettent plutôt en rapport avec le désordre (individuel). L´ouverture d´un système a lieu toujours par le désordre, tandis que la clôture et l´ordre vont de la main.